comprendre les huiles essentielles

Je pense qu’il est important voire primordial de bien comprendre les huiles essentielles avant de les utiliser.

En effet si une huile essentielle est mal connue elle peut créer des dégâts dans notre organisme.

Le chémotype

Je viens de séjourner dans la Drôme et j’ai eu le plaisir de marcher dans un site préservé et de découvrir les différentes essences présentes dans ce lieu.

J’ai découvert que les différents pieds de serpolet ou de lavande par exemple, même s’ils étaient à quelques mètres l’un de l’autre n’avaient pas du tout la même odeur ni la même saveur.

Cela m’a rappelé qu’il est important à l’époque où les huiles essentielles font parties de la pharmacie familiale, de bien comprendre qu’une huile essentielle est puissante et que même si elle porte le même nom que sa voisine il faut aller voir plus loin sur l’étiquette.

La composition de l’huile essentielle ce que l’on appelle le chémotype varie en fonction du lieu de récolte, du mode de culture, du climat, des variations de températures, de l’humidité, en effet la plante doit s’adapter à son milieu et secrète donc des molécules qui ne seront pas les mêmes d’un endroit à un autre.

L’huile essentielle en fonction de son chémotype aura donc des propriétés différentes et des précautions d’utilisation différentes.

Nous allons prendre pour exemple le romarin.

Le romarin

Le romarin a de tout temps été utilisé aussi bien comme plante médicinale qu’en cuisine.

Il est originaire du littoral méditerranéen d’où son nom ros marinus “rosée de mer”.

Le romarin (rosmarinus officinalis ) possède 3 principaux chémotypes qui peuvent encore varier comme j’ai pu l’observer dans la Drôme.

 

Romarin à cinéole

Proche de l’eucalyptus radiata et du ravintsara

 

Propriétés

  • Expectorante, mucolytique
  • Antiseptique des bronches
  • Bactéricide
  • Antifongique

 

utilisation

Il sera donc principalement utilisé en cas d’encombrement bronchique.

 

Précautions d’emploi

Le Romarin à Cinéole est déconseillé aux :

  • Femmes enceintes (surtout pendant les 3 premiers mois de grossesse )  ou allaitantes.
  • Enfants de moins de 6 ans

Son utilisation peut être :

  • Irritante pour la peau
  • Dermocaustique à l’état pur
  • Ne pas l’ingérer

 

Romarin à verbénone

Est de la famille des cétones

 

Propriétés

  • Lipolytique (cellulite).
  • Cicatrisante et régénérante cutanée.
  • Détoxifiante hépatique.

 

Utilisation

  • Cholestérol
  • Hépatite
  • Surpoids
  • Fatigue physique et psychique.
  • Psoriasis

 

Précautions d’utilisation

Le Romarin à Verbénone est déconseillé aux :

  • Femmes enceintes et allaitantes.
  • Enfants de moins de 8 ans.

Son utilisation comprend des risques :

  • Irritante pour la peau
  • Irritante pour les voies respiratoires
  • Neurotoxique
  • Cortison-like
  • Ne pas l’inhaler
  • Ne pas la diffuser

 

Romarin à camphre

Propriétés

  • Antalgique
  • Tonifiante
  • Relaxante musculaire
  • Expectorante

Utilisation

  • Torticolis
  • Rhumatismes-tendinites
  • Rhume

Précautions d’utilisation

Le Romarin à Camphre est déconseillé aux :

  • Femmes enceintes et allaitantes.
  • Enfant de moins de 6 ans.

Son utilisation comprend des risques :

  • Neurotoxique
  • Cortison-like
  • Irritante pour la peau
  • Hépatotoxique
  • Ne pas l’ingérer

 

Nous voyons donc que l’utilisation des huiles essentielles nécessite une bonne compréhension de celles ci elles sont formidables mais ne sont pas anodines.

Je vous conseille de penser aux hydrolats qui possèdent les mêmes propriétés sans les effets secondaires et sont donc plus faciles d’utilisation. Mais même pour les hydrolats  n’oubliez pas cette notion de chémotype.

Poster un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 

Inscrivez vous à la newsletter et recevez un ebook (C'est gratuit :)